Page d'archive 3

CAUCHEMAR

CAUCHEMAR dans Image 17102210471315263615333729

ROBOTIKMACHINE – Le robot vicieux

ROBOTIKMACHINE - Le robot vicieux dans Robotikmachine 17102110034215263615332327

DATASKANN – L’invasion des vaisseaux soucoupes – 1

DATASKANN - L'invasion des vaisseaux soucoupes - 1 dans Cineteek 17060602282015263615078906La catégorie Dataskann explore des sujets ou des thèmes propres à la Science-Fiction, elle se fait l’écho de ce qui a déjà été écrit par des spécialistes en citant des extraits d’ouvrages de référence et en faisant part de sa propre réflexion, mais elle peut également aborder seule un thème qui lui tient à cœur. Elle peut aussi reprendre un article déjà publié sur le blog des Échos d’Altaïr, tout en l’enrichissant éventuellement de données nouvelles, si celui-ci s’inscrit dans le « contenu SF vintage » du Club des Entités de la 13e Dimension.

ufo animated gif image

- DATASKANN -

L’invasion des vaisseaux soucoupes

Si dans les vieux films le vaisseau fusée incarne par excellence l’engin spatial piloté par des êtres humains, la soucoupe, en revanche, est indubitablement le moyen de locomotion favori des extraterrestres à travers l’Univers. Reflet d’une époque où un jour de juin 1947 un certain Kenneth Arnold, pilote privé américain, aperçoit neuf étranges objets volants au cours d’un vol près du Mont Rainier dans l’État de Washington. L’affaire fait grand bruit, à tel point que l’Associated Press s’en empare et parle alors de « soucoupes volantes » (« flying saucers »). Le mot est lancé (il deviendra plus tard « ovni » pour « objet volant non identifié » puis « pan » pour « phénomène aérospatial non identifié »). La soucoupe volante devient dès lors la vedette des innombrables invasions extraterrestres qui vont se succéder à travers toutes sortes de films de science-fiction. En voici quelques modèles issus des hangars aliens les plus reculés de l’espace…

free ufo animated gif

Glissant rapidement à travers les cieux, tournant souvent sur elle-même silencieusement ou bruyamment, diffusant parfois une lumière verdâtre, rougeâtre ou bleuâtre, la soucoupe volante ressemble généralement à deux assiettes posées l’une sur l’autre. Néanmoins, quelques-unes échappent aux canons galactiques en optant pour des formes plus ou moins circulaires et plus ou moins conformes à la vision que nous nous en faisons. Pour les spécialistes en effets spéciaux, la soucoupe volante offre une certaine facilité de conception que ne possède pas la fusée avec ses ailerons. Mais, pour les plus exigeants d’entre eux, notre astronef vedette ne se contentera pas de si peu. On va lui ajouter des détails comme des hublots, des rampes d’accès, des échelles, des antennes, des ailerons parfois aussi, bref, beaucoup de petits accessoires purement… terriens. Rares sont les soucoupes qui obtiendront une apparence bien extraterrestre. Mais pour cela, il faudrait se mettre dans la tête d’un alien. Difficile… Alors avant de nous lancer dans l’exploration de la flotte E.T., intéressons-nous aux…

1 – SOUCOUPES TERRIENNES…

17010501054415263614749194 dans DataskannComment voyager dans l’Univers en toute tranquillité et sans se faire repérer ? Réponse : utiliser un modèle de soucoupe volante, bien sûr ! Camouflage assuré ! Certains Terriens l’avaient peut-être compris en choisissant ce véhicule spatial si cher aux aliens. Ainsi, en 1956, dans PLANÈTE INTERDITE, le Commandant Adams dirige le croiseur C-57D, immense soucoupe volante terrienne (diamètre d’environ 50 m) partie s’aventurer dans les tréfonds de la galaxie.

50s movies

À son bord, tout un équipage dont la mission de haute importance consiste à retrouver des survivants du vaisseau Bellérophon sur Altaïr IV. Nous ne reviendrons pas sur les détails de ce magnifique vaisseau car Les Échos d’Altaïr en ont déjà parlé de long en large ICI. Le C-57D sera ensuite réemployé à outrance dans des épisodes de la série télévisée LA QUATRIÈME DIMENSION.

17010501255415263614749204 dans Dataskann : Soucoupes volantesAutre exemple de vaisseau-soucoupe utilisé par des Terriens, celui de la famille Robinson dans la série télévisée diffusée à partir de 1965 : PERDUS DANS L’ESPACE (Lost in Space). Il s’agit du Jupiter 2 (déjà présenté ICI), qui regroupe à son bord une petite famille américaine partie en mission en 1997 (!) pour atteindre le système Alpha du Centaure afin d’y fonder une colonie. Mais tout ne se passe pas comme prévu. En effet, embarqué clandestinement à bord, le Docteur Smith va saboter l’engin qui va alors se perdre dans l’espace… et ainsi nous offrir toutes sortes d’aventures plus rocambolesques les unes que les autres ! Ci-dessous, le plan détaillé de l’intérieur du Jupiter 2, avec deux autres disponibles ici et .

- Morbius, d’Altaïr IV – (morbius501@gmail.com)

17010501231615263614749200

À SUIVRE…

ufo animated gif image

PULPOCOVER – Science-Fiction Adventures

PULPOCOVER - Science-Fiction Adventures dans Pulpocover 17101909125515263615328245

DATAPROFILE – L’Externe ou La Sphère

DATAPROFILE : L’EXTERNE ou LA SPHÈRE

DATAPROFILE - L'Externe ou La Sphère dans Dataprofile 17101805503115263615326433

Sujet : L’Externe ou La Sphère (Outsider).

Espèce : Les Externes (nommée ainsi par les humains).

Origine : Galaxie inconnue mais située dans la direction des Pléiades (quelque part là-bas en gros).

Apparence : Sphère rouge.

Description : Créature rouge, à peu près sphérique de 1 m de diamètre. L’Externe possède une douzaine de cannelures sur sa surface sphérique d’où sortent des tentacules de 2 à 3 cm de diamètre et de 50 cm de long. Chacun de ces tentacules est surmonté de deux doigts aux griffes peu impressionnantes. L’Externe ne semble pas posséder ce qui pourrait s’apparenter à des bras, des jambes ou un visage. Les autres appendices s’escamotent dans ces cannelures quand ils ne servent pas. L’Externe inspire la peur et respire la haine.

Comportement : Il se déplace en roulant avec l’allure d’une goutte de mercure. Il est extrêmement agressif, belliqueux et inspire un haine violente vis-à-vis de l’humain, haine qu’il envoie par ondes télépathiques violentes. Un excellent voisin en somme. L’Externe possède aussi une intelligence avancée, elle combat l’humanité à l’aide d’astronefs et ne laisse aucun survivant lors des raids sur des colonies humaines.

Apparition : Nouvelle de Fredric Brown Arena (publiée pour la première fois en 1944 dans la revue Astounding Science Fiction) et actuellement en français L’Arène (dans le recueil Lune de Miel en Enfer ).

Force : De force encore peu connue, L’Externe possède une grande puissance télépathique et ses tentacules semblent avoir une force humaine. Ceux-ci sont surmontés de deux griffes peu développées pouvant servir d’armes. L’une d’une utilité stratégique, afin de connaître les pensées de son adversaire ou pour le submerger avec les siennes, et l’autre pour attaquer. Il fait preuve aussi d’ingéniosité, ce qui lui permet de bâtir avec peu de choses des armes rudimentaires mais redoutables.

17101805532015263615326434 dans Dataprofile

Mission : Une entité d’intelligence supérieure et immatérielle décide de mettre fin à un conflit opposant Humains et Externes à la manière des jeux antiques, et cela avant que ces deux races ne se soient exterminées mutuellement (ce qui serait idiot). Les deux combattants choisis par cette entité devront s’affronter dans un combat à mort à l’aide de leur intelligence et de leur courage. Et cela se passe dans une arène bleue et désertique (composée uniquement de sables bleus, de buissons bleus, de pierres bleues et de deux « lézards » à plus de quatre pattes). Cette arène est isolée dans un autre espace-temps, sous une demi sphère, un dôme, séparée en deux par une barrière invisible de nature inconnue séparant ainsi les deux opposants se trouvant de chaque côté de la barrière. Cette barrière empêche les deux races de passer sur le terrain de l’autre et de s’affronter au corps-à-corps. Cette arène possède des conditions hostiles pour les deux organismes afin de les handicaper et de les épuiser à moyen terme. Le vainqueur de cet affrontement se verra aussi vainqueur de la guerre opposant les deux races et le vaincu sera tout simplement oblitéré par l’Entité supérieure. Je vous laisse imaginer la pression.

Combat : Le combat se fera essentiellement à distance à coups de projectiles. La barrière les empêche de se rencontrer physiquement mais semble laisser passer les objets (note de l’auteur de l’article : le caillassage, c’est mal).

Destin de l’Externe : Non sans surprise, l’humain, Bob Carson (puisqu’il a un nom et que j’ai oublié de vous le donner, de toute façon, il n’est pas le sujet de l’article…), grâce à beaucoup d’ingéniosité, parvient à passer au travers de la barrière et à poignarder avec son silex son adversaire. L’Externe est tout simplement tué, le reste de sa race anéanti par l’entité et l’humanité sort vainqueur de cette guerre incessante. L’entité avait raison quant à leur incapacité à vivre ensemble, ils étaient bien trop opposés, trop différents pour qu’il y ait la moindre paix possible. Le vaincu de cette guerre aurait été exterminé alors que le vainqueur, trop affaibli, aurait fini par décliner et s’éteindre à son tour. Il ne pouvait en rester qu’un.

- Antipathes, de la Terre -

POSTEROÏDE – Things to Come

POSTEROÏDE - Things to Come dans Posteroïde 17101710015315263615325119

DANGEREUSE VISION – 13

thisComp.layer("Darkpulse").effect("Blog")("Welcome")X Some things I do for work or just for...

COUV – L’Ère des Biocybs

COUV - L’Ère des Biocybs dans Couv 17100908181315263615308235

TVTHÈQUE – Star Maidens ou Les Filles du Ciel

TVTHÈQUE - Star Maidens ou Les Filles du Ciel dans TVthèque 17070106422715263615123229

STAR MAIDENS, ou quand la femme domine l’homme dans un monde extraterrestre ultra kitsch « made in seventies »…

17100808470315263615305783 dans TVthèque

LES FILLES DU CIEL… Ce titre ne vous dit probablement rien du tout… et pour cause : il s’agit du titre français de STAR MAIDENS, série télévisée de SF anglo-germanique qui fut uniquement diffusée sur Télé Luxembourg et Radio-Canada vers 1979.

17100808492515263615305784Mais STAR MAIDENS fut programmé bien plus tôt, en 1976, sur le réseau britannique ITV, soit en pleine époque de la libération de la femme et de la révolution de l’égalité des sexes, ce que reflète parfaitement le sujet de ce feuilleton qui compte seulement treize épisodes de 25 minutes chacun…

L’histoire de STAR MAIDENS est la suivante : « Expulsée de son orbite autour de Proxima Centauri par un cataclysme naturel, la planète Medusa arrive dans le système solaire et se place en orbite autour du soleil. Les habitants ont survécu dans des abris souterrains dans lesquels ils ont perpétué une société où les hommes sont réduits au rang d’esclaves par les femmes qui constituent la caste supérieure. Même les ordinateurs, omniprésents dans les cités de Medusa, sont 17100808512415263615305785mieux considérés que les mâles, éduqués dans la crainte absolue des femmes. Deux esclaves parviennent toutefois à s’échapper et trouvent refuge sur la Terre. Là, ils sont poursuivis par les forces de sécurité de Medusa qui tentent de les récupérer. Après avoir échoué, les habitantes de Medusa kidnappent deux savants terriens et les ramènent sur leur planète pour servir de monnaie d’échange. »

STAR MAIDENS a été créé par Eric Paice et produit par Portman Productions, avec une participation de la société allemande 17100808540015263615305786Werbung im Rundfunk. La série a bénéficié de nombreux décors ayant déjà servi à UFO : ALERTE DANS L’ESPACE, d’où l’impression d’un show à la Gerry Anderson. D’autre part, la plupart des effets sonores proviennent de COSMOS 1999, autre série de Gerry Anderson, de même que le designer Keith Wilson, qui a travaillé sur COSMOS 1999, a participé à STAR MAIDENS. 

Costumes sexy, maquillages et coiffures délirants, décors en plastique et aluminium, maquettes et peintures sur verre de la cité 17100808554415263615305787de Medusa contribuent à cette impression si particulière de nager parfois en plein épisode de COSMOS 1999 ! Sauf que la célèbre série avec Martin Landau et Barbara Bain dans les rôles principaux était plus ambitieuse (elle bénéficiait davantage de moyens) et indubitablement supérieure.

Keith Wilson garde un très mauvais souvenir de STAR MAIDENS. En 1995, il déclara lors d’une interview : « C’était un cauchemar, pour être honnête, un 17100808574715263615305788cauchemar absolu. Ils essayaient de faire à la façon d’une série de Gerry Anderson, et ils n’avaient pas les moyens ni même l’envie de le faire correctement… Les scénarios étaient mauvais, tout était mauvais, et je n’ai pas envie d’en parler davantage. En fait, je me rappelle vaguement de Star Maidens car c’était vraiment mauvais, et je ne veux plus rien avoir affaire avec ! »

STAR MAIDENS avait pour acteurs principaux Judy Greeson (Fulvia), Lisa Harrow (Liz Becker), Christiane Krüger (Octavia) et Pierre Brice (un Français, dans le rôle d’Adam). La série ne connut qu’une seule saison de treize épisodes diffusés en Angleterre du 1er septembre au 1er décembre 1976 avec une distribution dans une quarantaine de pays.

Voici, pour vous faire une idée, un épisode de la série :

Image de prévisualisation YouTube

- Morbius, d’Altaïr IV -

CONTRÔLE

CONTRÔLE dans Image 17100610240215263615303414


12345...18

AVERTISSEMENT !

SCIENCE-FICTION RÉTRO OU KITSCH, SAVANTS FOUS, CRÉATURES ÉTRANGES, OBJETS INCONNUS, ROBOTS COLORÉS, INSECTES GÉANTS, ASTRONEFS INCONTRÔLABLES, ALIENS MENAÇANTS, HÉROS SANS SCRUPULES, AFFICHES LOUFOQUES, ARTISTES DÉMENTS, DANGEREUSES VISIONS : RIEN NE VOUS SERA ÉPARGNÉ. BIENVENUE DANS LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION, LE CE13D…


Tresanstopfullno |
Le blog de la classe CE1-CE2 |
Votre Alter-Ego |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petites Zouzouilles...
| Ogtrosenethlink
| Lamagitdelunivers