TVTHÈQUE – Les séries d’Irwin Allen

TVTHÈQUE - Les séries d'Irwin Allen dans TVthèque 17070106422715263615123229

AU CŒUR DU TEMPS (Time Tunnel), VOYAGE AU FOND DES MERS (Voyage to the Bottom of the Sea), PERDUS DANS L’ESPACE (Lost in Space) et AU PAYS DES GÉANTS (Land of the Giants) comptent parmi les séries télévisées les plus populaires des années 1960. Toutes créées par Irwin Allen (LA TOUR INFERNALE), elles firent les beaux jours de la télévision de cette époque en proposant chaque semaine aux téléspectateurs américains des aventures extraordinaires où se mêlaient créatures étranges, savants fous et mondes inconnus dans des histoires de science-fiction destinées à toute la famille. Aujourd’hui totalement absentes des rediffusions sur le petit écran français, les séries TV d’Irwin Allen demeurent un must pour tout fan de SF nostalgique !

17070106473515263615123230 dans TVthèque

zebracrowdVOYAGE AU FOND DES MERS

VOYAGE AU FOND DES MERS narre les aventures d’un fleuron de la technologie subaquatique, le Neptune (Seaview en anglais), un gigantesque sous-marin atomique expérimental utilisé à la fois dans un but de recherche scientifique mais aussi contre les organisations criminelles (ce dont s’inspirera la série SEAQUEST des années 1990 avec Roy Scheider). À son bord, tout un équipage constitué de l’amiral Harriman Nelson (Richard Basehart), du capitaine Ted Crane (Lee dans la VO / David Hedison) et du lieutenant Jim Morton (Chip dans la VO / Robert Dowdell)…

17070106534215263615123231VOYAGE AU FOND DES MERS compte 110 épisodes (32 en noir et blanc) de 48 minutes répartis sur 4 saisons programmées de 1964 à 1968. La série fut diffusée en France à partir de 1969.

Il faut savoir que VOYAGE AU FOND DES MERS débuta d’abord au cinéma en 1961 dans un film intitulé LE SOUS-MARIN DE L’APOCALYPSE (Voyage to the 17070106534315263615123232Bottom of the Sea). La maquette très élaborée du sous-marin Neptune coûta 400 000 $ à la production qui l’employa alors trois ans plus tard dans la série tirée du film.

Trois modèles du Neptune furent conçus afin de permettre de filmer les différentes séquences aquatiques. Bill Abbott, chef des effets spéciaux à la Twentieth Century Fox, fut récompensé de deux Emmys pour les sous-marins et autres de ses créations sur la série.

Image de prévisualisation YouTube

17070106574315263615123233Si VOYAGE AU FOND DES MERS offrit à ses débuts quelques épisodes aux histoires sérieuses sur fond d’espionnage ou de conflits, la série bascula par la suite dans un certain délire en présentant toute une galerie de créatures fantastiques tels que des humanoïdes amphibiens, des extraterrestres, des dinosaures, mais aussi d’abominables hommes des neiges, des momies et des loups-garous !

solarsystemPERDUS DANS L’ESPACE

PERDUS DANS L’ESPACE raconte les aventures de la famille Robinson qui a été choisie, en 1997, pour se rendre dans le système Alpha du Centaure afin d’y fonder une colonie. Saboté par le Dr Smith (Jonathan Harris), le vaisseau qui les accueille est dévié de sa trajectoire et son équipage se retrouve définitivement perdu dans l’espace…

17070107043115263615123234PERDUS DANS L’ESPACE compte 83 épisodes (28 en noir et blanc) de 49 minutes répartis sur 3 saisons programmées de 1965 à 1968. La série fut diffusée en France en 1991 (!) sur la très regrettée La Cinq.

La série s’inspire en particulier d’une bande dessinée intitulée Space Family Robinson publiée par Gold Key Comics. Parmi les personnages, un robot conçu par Robert Kinoshita (le papa de Robby le Robot) et réalisé par Bob May accompagna la famille Robinson tout au long des épisodes et devint presque aussi célèbre que Robby, le robot du film PLANÈTE INTERDITE (1956).

17070107055815263615123235Guy Williams, célèbre pour son rôle de Zorro dans la série éponyme, incarnait le bon père de famille John Robinson aux côtés de June Lockhart dans le rôle de Maureen Robinson, la mère. Dans les enfants on trouvait Will Robinson (joué par Bill Mummy, célèbre bien des années plus tard pour son rôle de Lennier dans l’excellente série BABYLON 5) aux côtés de Judy Robinson (Marta Kristen) et Penny Robinson (Angela Cartwright, sœur de Veronica Cartwright qui jouera dans ALIEN, LE HUITIÈME PASSAGER en 1979).

PERDUS DANS L’ESPACE s’adressait à un public très jeune avec des histoires d’une incroyable naïveté dans des décors très kitch et colorés.

Image de prévisualisation YouTube

Enfin, il faut signaler que ce fut John Williams lui-même (appelé alors Johnny Williams) qui composa le délirant générique de la série !

maison horloge16AU CŒUR DU TEMPS

Deux scientifiques sont condamnés à errer à travers le temps après avoir traversé un tunnel de leur invention, véritable machine pour explorer le temps devenue incontrôlable après un incident…

17070107233615263615123236AU CŒUR DU TEMPS compte 30 épisodes de 50 minutes répartis sur une seule saison programmée de 1966 à 1967. La série fut diffusée en France en 1967. Elle s’inspire au départ d’un roman, Twist in Time, de l’écrivain de SF Murray Leinster.

Les deux acteurs principaux de la série furent James Darren dans le rôle de Tony Newman (James Darren sera également Vic Fontaine dans la série STAR TREK : DEEP SPACE NINE) et Robert Colbert dans le rôle de Douglas Phillips.

17070107280815263615123237Bill Abbott, spécialiste des effets spéciaux sur la série, fut à nouveau récompensé après VOYAGE AU FOND DES MERS pour sa création remarquable du fameux tunnel vedette de AU CŒUR DU TEMPS. À signaler que ce fut John Williams qui composa là encore le générique.

Image de prévisualisation YouTube

Aujourd’hui, et ce malgré toutes ses qualités, AU CŒUR DU TEMPS a incontestablement pris un sacré coup de vieux. L’extrême lenteur des épisodes liée aux incohérences flagrantes pénalisent quelque peu la série d’Irwin Allen. Comment nos héros peuvent-ils 17070107364115263615123238constamment comprendre toutes les langues de tous les personnages qu’ils rencontrent dans différents pays de différentes époques ? Comment peuvent-ils être constamment filmés dans leurs moindres faits et gestes pour apparaître sur les écrans de contrôle du centre qui les a perdus ?… Ces petites scories expliquent peut-être le fait que la série n’obtint jamais aux USA le même succès que les autres produites par Allen. Mais cela n’empêche pas pour autant AU CŒUR DU TEMPS de demeurer dans nos… cœurs.

pieds007AU PAYS DES GÉANTS

Lors d’un vol suborbital entre New York et Londres, trois membres d’équipage et quatre passagers sont projetés sur une planète semblable à la Terre, à la différence qu’elle est peuplée d’humains et d’animaux douze fois plus grands qu’eux. Tandis qu’ils tentent de réparer leur vaisseau endommagé afin de regagner la Terre, ils doivent faire face à la menace permanente que représentent les habitants de cette planète.

17070107570515263615123239

AU PAYS DES GÉANTS compte 51 épisodes de 48 minutes répartis sur 2 saisons programmées de 1968 à 1970. La série fut diffusée en France au début des années 1970 et en 1993.

17070108020915263615123240Quatrième série d’Irwin Allen, AU PAYS DES GÉANTS racontait les aventures du capitaine Steve Burton (Gary Conway), de Mark Wilson (Don Matheson), de Barry Lockridge (Stefan Arngrim), de Dan Erickson (Don Marshall), de Valerie Scott (Deanna Lund), de Betty Hamilton (Heather Young) et d’Alexander Fitzhugh (Kurt Kasnar).

Chaque épisode coûtait une fortune pour l’époque, aux environs de 250 000 $, ce qui en fit alors la série la plus chère de son temps. Les effets spéciaux s’avéraient ruineux en raison des disproportions des objets présents dans les histoires : tout devait être géant ! Quant à la musique, c’est encore John Williams qui signe le générique.

Image de prévisualisation YouTube

Une fois de plus, le rythme extrêmement lent (chaque histoire aurait très bien pu tenir sur 25 minutes) et les énormes incohérences narratives passent très difficilement aujourd’hui. Néanmoins AU PAYS DES GÉANTS possède indubitablement ce charme coloré et vintage auquel le Club des Entités s’avère très attaché. Et il faut reconnaître que son côté L’HOMME QUI RÉTRÉCIT demeure fascinant, avec d’incroyables effets spéciaux pour l’époque.

- Morbius, d’Altaïr IV -

Image de prévisualisation YouTube

17070108382815263615123248

0 commentaires à “TVTHÈQUE – Les séries d’Irwin Allen”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>


AVERTISSEMENT !

SCIENCE-FICTION RÉTRO OU KITSCH, SAVANTS FOUS, CRÉATURES ÉTRANGES, OBJETS INCONNUS, ROBOTS COLORÉS, INSECTES GÉANTS, ASTRONEFS INCONTRÔLABLES, ALIENS MENAÇANTS, HÉROS SANS SCRUPULES, AFFICHES LOUFOQUES, ARTISTES DÉMENTS, DANGEREUSES VISIONS : RIEN NE VOUS SERA ÉPARGNÉ. BIENVENUE DANS LE CLUB DES ENTITÉS DE LA 13e DIMENSION, LE CE13D…


Tresanstopfullno |
Le blog de la classe CE1-CE2 |
Votre Alter-Ego |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Petites Zouzouilles...
| Ogtrosenethlink
| Lamagitdelunivers